Prédicateur : Pasteur Samuel Amedro

Pasteur de l’Eglise Protestante Unie du Saint-Esprit

Quel est donc ce lien qui nous manque tant aujourd’hui ?

Quel est donc ce lien qui nous manque tant aujourd’hui ?
Le fait que vous soyez venus vous connecter ici ce matin pour partager ce culte interactif, signifie que, de fait, il y a un lien qui existe entre nous. Un lien qui dépasse et transcende la distance (venus d’un peu partout), qui surmonte les obstacles et qui traverse les confinements : un lien passe-muraille. Étonnement : nous avons besoin de ce lien. Parce qu’il nous fonde, nous sentons qu’il nous manque en ce moment. Au moment où nous nous retrouvons isolés, nous ressentons la morsure du manque, de la rareté, de son importance pour que nos vies soient belles… 

Est-il seulement possible d’aimer ses ennemis ?

Est-il seulement possible d’aimer ses ennemis ?
J’ai toujours été très étonné de la facilité avec laquelle on évoque « les valeurs chrétiennes ». En quoi ces valeurs que nous revendiquons sont-elles spécifiquement chrétiennes ? Il est par contre un enseignement du Christ que nous avons étrangement un peu plus de difficulté à assumer et encore plus de peine à mettre en pratique : Aimez vos ennemis, dit Jésus. Priez pour ceux qui vous font souffrir. Personne d’autre que lui ne dit cela. C’est donc la seule valeur qui puisse être authentiquement et spécifiquement revendiquée par les chrétiens sans être accusés de captation d’héritage.

Messiah – Nouvelle série Netflix

Faisons usage de notre esprit critique et essayons ensemble d’analyser comment fonctionne aujourd’hui cette attente d’un nouveau messie ? Nul besoin pour cela de vous abonner à Netflix quoique vous pourriez bien être captivés comme moi à regarder les 10 épisodes de cette première saison qui fait beaucoup parler d’elle. Je me propose de décrypter avec vous le fonctionnement de notre messie d’aujourd’hui. Quelles sont les raisons du succès messianique de cet inconnu poursuivi par les foules ? Quel est donc le secret de son charisme ?

Les enfants ont tant à nous apprendre

En quoi l’enfant est-il à ce point porteur de salut, figure privilégiée de la présence de Dieu parmi nous ? Comment comprendre cela avec profondeur sans verser dans le « jeunisme » ambiant qui voudrait nous faire croire que toute nouveauté est bonne à prendre par principe et que les anciens ne seraient que des conservateurs frileux. Il ne faudrait pas non plus que nous cédions aux sirènes de la régression émotionnelle un peu niaise comme celle qui fait bêtifier les grands-parents au-dessus des berceaux.

Dieu et le Père Noël – Etude comparative

Je voudrais laisser un bon tuyau aux enfants désireux d’embarrasser leurs parents… Incidemment au cours du repas de Noël, entre deux débats enflammés autour de Greta Thunberg, la réforme des retraites et la grève à la RATP grâce aux arrêts-maladie de complaisance, vous n’avez qu’à glisser dans la conversation : « Dis-maman, Dieu et le Père Noël c’est pas un peu la même chose ? »

Ce Dieu est fou !

Ce Dieu est fou !
Nous vivons une époque de chute des idoles. Les dieux entre les mains desquels nous avons remis nos vies, nos espoirs et notre avenir hier, sont brûlé aujourd’hui en autodafé et en grèves. Le dieu qu’on appelle « politique » vit ses derniers soubresauts. Comment expliquer autrement l’explosion, la tourmente sociale dans laquelle nous sommes entraînés ?

Retrouver la magie de Noël

D’aucuns seraient sans doute fondés de penser qu’il y a eu pas mal de pagaille au cours de notre culte… Et ils auront raison ! Mais nous voulions imprimer à ce culte festif quelque chose de la magie de Noël. Nous voulions qu’il y ait dans les yeux de nos enfants quelque chose de magique, des étoiles qui brillent. Il s’agit de marquer leur mémoire de manière indélébile.

Quelle vision pour demain ? Utopie ou idéologie ?

Vous venez d’entendre deux visions de l’avenir : celle d’Esaïe et celle de Jean le baptiseur. A chaque fois, la même annonce du Règne de Dieu qui vient, tout proche… Et pourtant les mots pour le dire sont radicalement différents. La différence de message est telle qu’on peut légitimement se demander si l’un des deux se trompe… On a d’un côté une vision utopique radicalement non-violente. De l’autre nous recevons en pleine face une description catastrophique qui annonce la destruction de notre monde pourri.