Prédicateur : Pasteur Samuel Amedro

Pasteur de l’Eglise Protestante Unie du Saint-Esprit

4 critères pour découvrir sa vocation

Ces 4 piliers sont indispensables et indissociables. Ils vont ensemble sinon il manque un pied au fauteuil de votre vocation et elle sera boiteuse… Le désir personnel, la compétence acquise, l’esprit de service et la reconnaissance par l’Église. Ce sont les 4 cadeaux que Jésus vient nous faire pour nous faire passer du statut d’esclave ignorant de ce que fait son maître à celui d’ami associé au projet d’amour de Dieu pour le monde.

Impossible liberté

Notre jeune homme riche mériterait une place de choix dans la série brésilienne que je regarde en ce moment sur Netflix « 3 % ». C’est ce qu’on appelle une dystopie, le contraire de l’utopie. Elle nous immerge dans un monde horrible supposé imaginaire mais qui, de fait, ressemble étrangement au nôtre.

Apprendre à être soi

Apprendre à être soi
La première des libertés, dit Jésus, consiste à sortir de la masse, du « on » pour exister en soi et pour soi-même. Être soi en tant qu’individu unique qui a autant de valeur que le reste du groupe. Être la brebis unique qui a autant de valeur que les 99 autres. Voilà la première grande affirmation de Jésus que je voudrais mettre en avant ce matin : au yeux de Dieu, l’individu est et sera toujours plus important que le groupe.

Travail, argent, mérite… un destin ?

Travail, argent, mérite… un destin ?
Lecture Biblique : Matthieu 20,1-16 Prédication :

Les derniers seront les premiers et les premiers seront les derniers… Oui mais quand ? Après notre mort ? À la fin des temps ? Quand les hommes auront détruit la planète ? Quand le Christ sera revenu ? Les chrétiens ont pris l’habitude de penser au Royaume de Dieu comme quelque chose qui n’arrivera pas, renvoyé aux calendes grecques sous-entendu que cela n’arrivera jamais ou en tout cas pas de notre vivant… Et ce grand soir du renversement, cette inversion des situations, cette révolution des sans-grades, c’est pour où ?… Lire la suite

Comment naît l’espérance ?

Je vous propose de réfléchir à ce qui fait naître l’espérance dans le cœur de l’homme. Quelle est sa source ? Je ne parle pas ici des optimistes qui voient toujours le verre à moitié plein. Je ne parle pas non plus de celles et ceux qui affrontent un burn out ou une dépression. A votre avis qu’est-ce qui donne naissance - ou pas - à l’espérance ? Vous-mêmes, avez-vous de l’espérance ?

Eloge de la douceur

Eloge de la douceur
« Heureux les doux, ils recevront la terre en partage » Heureux les doux…En vérité, en vérité je vous le dis… les pasteurs devraient être les 1ers à écouter ce qu’ils prêchent ! Parce que vous me connaissez un peu et vous savez que je suis tout sauf un doux : nerveux, passionné, bouillonnant, inquiet, angoissé, avec une dose de violence en moi… mais certainement pas un doux.

Jésus était-il africain ?

Jésus était-il africain ?
Moi je me demande si Jésus n’était pas africain ?? Il n’y a pas de prédication dite par un prédicateur africain qui ne contienne pas une petite histoire, un proverbe plein de sagesse et de malice et qui explique les choses d’une manière décalée et souvent plus profonde qu’un long développement qui voudrait décrire et chercher des preuves…

Les chrétiens sont-ils des anthropophages ?

Les chrétiens sont-ils des anthropophages ?
Arrêtons les faux débats. Arrêtons d’essayer de donner de vraies réponses savantes à de fausses questions idiotes ! J’ai l’impression que les chrétiens sont des orfèvres en la matière… Comment répondre à des questions que personne ne se pose ? Faut-il, par exemple, continuer de s’abîmer dans des guerres picrocholines au sujet du mode de présence du Christ dans l’eucharistie ?