Livres de la Bible commentés : Jean

Nous sommes des dégénérés régénérés

Nous sommes des dégénérés régénérés
Je vous propose de comprendre la résurrection comme régénération de notre notre liberté. Je propose et suggère d’utiliser aujourd’hui celui de « ré-génération ». Pourquoi ? Je ne veux pas parler du salut de manière théorique. Il me faut essayer de rester au plus près de la réalité vécue et de l’expérience réelle. C’est une question de crédibilité dans ce que nous croyons et ce que nous proclamons.

Quel est donc ce lien qui nous manque tant aujourd’hui ?

Quel est donc ce lien qui nous manque tant aujourd’hui ?
Le fait que vous soyez venus vous connecter ici ce matin pour partager ce culte interactif, signifie que, de fait, il y a un lien qui existe entre nous. Un lien qui dépasse et transcende la distance (venus d’un peu partout), qui surmonte les obstacles et qui traverse les confinements : un lien passe-muraille. Étonnement : nous avons besoin de ce lien. Parce qu’il nous fonde, nous sentons qu’il nous manque en ce moment. Au moment où nous nous retrouvons isolés, nous ressentons la morsure du manque, de la rareté, de son importance pour que nos vies soient belles… 

Amitié, Liberté, Par vous l’avenir sera plus beau…

                   Prédication 17/11/19.  Textes bibliques : Job 2, 11-13, Jean 15, 9-17
« Amitié, Liberté, Par vous l’avenir sera plus beau »

« Amitié, Amitié, Liberté, Liberté, par vous l’avenir sera plus beau. Le visage inondé de lumière, tourné vers des lendemains heureux ; nous bâtirons une cité fière, en chantant ce refrain joyeux… »

Si il y en a qui ont fait du scoutisme unioniste dans leur jeunesse, vous connaissez surement ce chant « Amitié, Liberté » qui est en quelques sortes l’hymne des éclaireurs unionistes, comme le chant « A toi la gloire ! … Lire la suite

Si tu veux parler, commence par te taire !

Si tu veux parler, commence par te taire !
Je voudrais commencer cette prédication par Pierre Corneille et la finir par Victor Hugo. Ou plutôt par la parodie de Pierre Corneille par Raymond Rua, qui disait, parodiant Cinna : « Auguste, prends un siège et assieds-toi par terre et si tu veux parler, commence par te taire. » Ecouter, réapprendre à écouter, être écouté, être entendu… Que de gens se battent pour cela !

Culte d’Accueil des Nouveaux

Au commencement, la Parole… Rien d’autre. Voilà la Genèse. En 2 mots, le poème nous offre une remontée phénoménale jusqu’à l’origine des êtres et des choses, jusqu’à l’origine de notre existence. Rien que 2 mots et voilà ton être véritable qui se dévoile. Les hommes passent leur vie entière à se demander qui ils sont et d’où ils viennent. Leur absence d’origine les blesse à tout jamais. Alors ils s’inventent des filiations rafistolées ou mensongères à coup de GPA ou de PMA, de pureté de la nation, de concept de races. Toi, cela t’est donné dès le départ, en 2 petits mots : Au commencement, la Parole.

Les 24 anciens et les 4 animaux se prosternèrent et adorèrent Dieu qui siège sur le trône, et ils disaient AMEN, ALLELUIA…

Le chef de la chorale de David, serviteur du Seigneur, reconnait que son Dieu « vient au secours des hommes et des bêtes » (Psaume 36, 7). Voilà bien le résumé biblique de la prédication de ce dimanche que je vais consacrer à la question animale, comme on dit aujourd’hui. Il y a là un ensemble de questions qui interrogent plus explicitement l’opinion publique, la réflexion morale, pour nous le témoignage biblique et pour le plus grand nombre la vie pratique et quotidienne aussi bien que notre économie et notre industrie.

De la fake-news à Game of Thrones : peut-on croire à la résurrection de la chair ?

De la fake-news à Game of Thrones : peut-on croire à la résurrection de la chair ?
La résurrection de la chair est devenue, me semble-t-il, un point aveugle de la foi chrétienne. Personne n’y croit plus vraiment et nombreux sont ceux qui, au moment de réciter le Credo, dit Symbole des Apôtres, s’abstiennent de prononcer la phrase fatidique : « Je crois à la résurrection de la chair », pratiquant une sorte de « restriction mentale »...

Le diable existe-t-il ?

Le diable existe-t-il ?
Je veux ce matin parler du Diable, du Satan, du Démon, de Lucifer… Quel que soit le nom qu’on lui donne, le diable existe-t-il ? Je suis donc allé explorer les Ecritures à la recherche de textes emblématiques qui pourraient nous éclairer. Et j’ai découvert qu’il n’y a pas une mais trois manières très différentes de répondre à la question.

Sorcellerie, Magie, Miracles : apprendre à distinguer…

Sorcellerie, Magie, Miracles… En choisissant ce thème pour notre réflexion de ce matin, les jeunes de l’Eglise confirment un engouement qui n’a rien de nouveau ! Les succès planétaires des sagas d’Harry Potter ou de Twilight ne font que confirmer ceux de Dracula ou de Frankenstein publiés au XIXème siècle. Il y a un engouement indéniable pour le surnaturel, l’étrange, le paranormal, le spiritisme et l’occultisme. On aime se faire peur.