Livres de la Bible commentés : Deutéronome

Au moment de partir…

Vous n’imaginez pas la pression qui monte en moi depuis des semaines à l’idée d’avoir à rédiger cette dernière prédication… Fébrile, je feuilletais ma Bible à la recherche d’un texte biblique auquel je puisse m’identifier. Parce que – ceux qui me connaissent n’en seront pas surpris outre mesure – modestie et humilité sont les vertus cardinales qui me caractérisent le mieux. J’ai donc cherché à m’identifier à un personnage biblique au moment de son départ…

Souviens-toi !

Souviens-toi !
Il y a devant nous, dit le Deutéronome, un combat à mener entre mémoire et oubli. Je lance cette question pour vous aujourd’hui : que faudrait-il donc, selon vous, ne surtout pas oublier ? Pourquoi ? En quoi est-ce déterminant pour l’avenir ? Et a contrario, comme je le faisais remarquer dans ma méditation, ne faudrait-il pas justement faire un tri sélectif en choisissant soigneusement ce que nous voulons conserver de l’expérience que nous venons de traverser et ce qu’il faudrait au contraire oublier, laisser derrière nous, pardonner, enterrer et n’en plus parler ?

Sorcellerie, Magie, Miracles : apprendre à distinguer…

Sorcellerie, Magie, Miracles… En choisissant ce thème pour notre réflexion de ce matin, les jeunes de l’Eglise confirment un engouement qui n’a rien de nouveau ! Les succès planétaires des sagas d’Harry Potter ou de Twilight ne font que confirmer ceux de Dracula ou de Frankenstein publiés au XIXème siècle. Il y a un engouement indéniable pour le surnaturel, l’étrange, le paranormal, le spiritisme et l’occultisme. On aime se faire peur.