Concours international de composition de cantiques

Il est organisé par Esprit Culture. Plusieurs paroissiens ont commencé à travailler sur le projet il y a deux ans.

Rappelons les objectifs du concours.

La paroisse du Saint-Esprit étant très sensible au chant d’assemblée et à la musique sur l’orgue Cavaillé-Coll, l’objectif est d’encourager la création de nouveaux cantiques et de contribuer ainsi au renouvellement de l’hymnologie de tradition réformée. Dès le départ, l’idée de ce concours a été de l’ouvrir à des compositeurs de mélodie, le texte leur étant imposé. Trois pasteurs, Samuel Amédro, Jean-Arnold de Clermont et Michel Leplay ont travaillé à l’élaboration des textes.

Les compositions primées seront diffusées dans l’EPUdF. La musique et la création sont une manière de témoigner que l’Église est vivante, innovante et, pour notre paroisse, de témoigner de l’Évangile, de rayonner et de donner une image dynamique.

Où en sommes-nous aujourd’hui ?

Nous avons reçu 17 inscriptions. La seule date limite étant celle de l’envoi des compositions le 30 septembre à minuit, on peut en attendre encore quelques-unes. C’est d’ores et déjà un succès. Plusieurs pasteurs et musiciens engagés dans l’Église ont relayé le concours dans leur réseau ou sur leur site paroissial. Nous avons également fait de la publicité auprès des Églises sœurs européennes ainsi que dans des revues étrangères spécialisées.

Qu’attendons-nous maintenant ?

Nous avons besoin de votre soutien financier.

Notre budget est le suivant : 10000 euros de prix et autant pour le fonctionnement.

 Nous avons demandé une subvention à l’association FLAM et nous nous sommes engagés dans une démarche de recherche de mécénat. Mais nous comptons aussi sur la mobilisation des paroissiens.

Quels qu’ils soient, vos dons à Esprit Culture (concours de cantiques) seront les bienvenus.

« Vous serez mes témoins à Jérusalem, en Judée et en Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre ».

Martine Jullian, présidente d’Esprit Culture

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.