Les dernières nouvelles de Dièse

Lors de l’assemblée générale de notre église, en mars dernier, nous avions fait un point sur les projets de DIESE. Voici quelques précisions complémentaires.

1) La visite de la bagagerie Antigel dans le XVème arrondissement un lundi matin à 8h30 a été une forte expérience. Les trois novices en la matière que nous étions, ont été admiratifs de l’action menée par le président de cette association et ses équipes (au total plus de 100 bénévoles) pour permettre la réinsertion dans le tissu social des quelques 50 personnes sans domicile fixe, de tous âges et nationalités, inscrites dans leur bagagerie. Ces personnes laissent dans de très hauts et larges casiers leurs valises, sacs et autres bagages pour des semaines, mois ou années. Certaines passent de temps à autre, avec une obligation de le faire tous les deux mois, d’autres viennent chaque jour, pendant les 3 heures d’ouverture du matin, pour se changer dans les toilettes du local, avoir un petit déjeuner, faire un brin de conversation, recevoir des conseils. Elles effectuent ensuite leurs démarches administratives, se rendent à des cours ou à des activités associatives, ou utilisent les ordinateurs du local. Elles reviennent pendant les 3 heures d’ouverture du soir pour se changer à nouveau, avant d’aller retrouver un hébergement précaire ou…. la rue.

Nous avons été subjugués par le dynamisme des bénévoles, appuyés par un travailleur social et une animatrice, et en lien constant avec les mairies et d’autres organismes administratifs et caritatifs. Si la mise à l’abri des bagages est la première étape de la réinsertion, elle s’inscrit aussi dans un parcours incluant de nombreuses animations, notamment culturelles, pour permettre aux personnes utilisatrices de retrouver confiance en elles. Aussi, pour chaque emploi ou logement fixe trouvé, la réussite est-elle fêtée par le bénéficiaire et les bénévoles.

2) Après une réunion de l’équipe du projet Bagagerie-Domiciliation, nous avons  décidé d’intensifier nos contacts avec la Mairie de Paris. L’année dernière il était clair que les projets solidaires intéressaient fortement de nombreux responsables municipaux. Il nous parait donc maintenant que le temps est venu de leur permettre de réaliser leurs volontés d’engagement. Nous poursuivons par ailleurs une coopération active et fructueuse avec la mairie du 8ème qui soutient fortement le projet.  

3) Enfin, vous aurez remarqué que les nouvelles mesures sanitaires ne facilitent pas la reprise des contacts, et que le besoin de rencontres et d’échanges se fait toujours plus sentir. Les « survivants et rescapés » des différentes équipes d’accueils et des déjeuners CASP, ainsi que toutes celles et tous ceux qui en ont le souhait, vont être invités à une réunion en ligne et par téléphone pour définir de nouvelles possibilités d’accueil et pour maintenir des liens. Notre équipe technique, avec la générosité et les capacités que nous lui connaissons, saura vous faire participer !

Pascale Kromarek, Présidente de DIESE

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.