Chronique de l’église universelle – Décembre 2022

Message de Noël du Conseil Œcuménique des Églises

Lors de la dernière Assemblée du COE à Karlsruhe qui s’est penchée sur l’amour du Christ qui mène le monde à la réconciliation et à l’unité, la question émouvante et épineuse d’une invitée musulmane s’adressant aux délégué-e-s m’a profondément interpellé. « L’amour du Christ est-il uniquement adressé aux chrétiennes et aux chrétiens ou m’est-il également adressé ?»

Le message de joie du premier Noël indique que l’amour de Dieu en Christ est destiné à toutes les personnes, à toute la création. Lors de la nuit qui a vu Jésus naître, un ange apparut aux bergers qui vivaient aux champs et surveillaient leur troupeau. Les bergers furent saisis d’une grande crainte. L’ange leur dit alors « Soyez sans crainte ! » et ajouta « car voici, je viens vous annoncer une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple : il vous est né un sauveur. » Ensuite, de nombreux anges ont proclamé aux humbles bergers gloire à Dieu au plus haut des cieux et sur la terre paix pour ses bien-aimés.

Notre époque est marquée par la peur. Peur pour la survie des générations à venir, peur pour leurs îles natales qui risquent d’être submergées en raison de l’urgence climatique que nous vivons. Aujourd’hui, beaucoup ont peur de ne plus pouvoir nourrir leurs enfants demain. D’autres ont peur que les conflits militaires engendrent des catastrophes nucléaires. En ces temps de réseaux sociaux, la peur donne lieu à une exacerbation des discours de haine, à une prolifération des théories du complot, aux violations des droits de la personne et aux menaces à l’encontre de la démocratie.

Les paroles encourageantes de l’ange, « Soyez sans crainte ! », reflètent l’enseignement chrétien ancien qui veut que la foi et l’amour chassent la peur. L’ange du premier Noël a appelé les bergers à avoir foi dans la promesse divine de paix sur terre et dans la bonne volonté de Dieu envers l’humanité.

Ces mots de l’ange s’adressent à vous et à moi aujourd’hui : « Soyez sans crainte ! » La promesse des anges s’adresse à vous et à moi aujourd’hui : « Sur la terre paix pour ses bien-aimés ! » Tandis que nous accueillons cette promesse, l’Esprit de Dieu fait de nous des personnes de bonne volonté.

Qui sont les personnes de bonne volonté ? En tant que chrétiennes et chrétiens, nous savons et nous confessons que notre appel et notre vocation de disciples du Christ sont d’être des personnes de bonne volonté, des agents de réconciliation et des artisans de paix, vivant l’amour du Christ pour le monde. Les personnes de bonne volonté sont également des personnes des autres religions ou des personnes sans religion qui partagent aujourd’hui l’amour empreint de compassion pour leurs prochain-e-s, tout particulièrement pour les plus vulnérables et qui vivent dans leurs quotidiens les valeurs du royaume. Ce sont ces personnes d’origines ethniques et de cultures différentes qui cherchent à vivre simplement pour la préservation et le renouveau de toute la création. Ce sont ces personnes qui affirment aujourd’hui la dignité de chaque être humain et résistent aux péchés du nationalisme chrétien, du racisme et de la xénophobie. Elles nous accompagnent tout au long du pèlerinage de justice, de réconciliation et d’unité.

Alors que nous accueillons le beau message du premier Noël, l’Esprit de Dieu nous appelle à être des agents de réconciliation où que nous vivions. Notre époque est marquée par une polarisation croissante au sein des familles, au sein des communautés locales, au sein des Églises et au sein des nations ; des tensions qui génèrent des conflits et des traumatismes. 

Lors du premier Noël, Dieu nous est venu en Jésus de Nazareth pour que nous puissions être réconcilié-e-s avec Dieu et nous mettre au service de la réconciliation. Avec tous nos bons vœux pour une période de Noël bénie, nous vous invitons à accueillir dans la foi et l’amour la promesse de paix sur terre des anges et à vivre comme pèlerins sur la voie de la justice, de la réconciliation et de l’unité.

Père Prof. Ioan Sauca
Secrétaire général par intérim
Conseil œcuménique des Églises

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *