Visiter l’exposition Voltaire – Calas

De septembre à décembre au Temple du Saint-Esprit

Le 10 mars 1762, Jean Calas, un marchand toulousain protestant, accusé d’avoir étranglé son fils pour l’empêcher de se faire catholique, déclaré coupable par le parlement de Toulouse, était roué vif et son cadavre jeté au feu. Trois ans plus tard, après cassation de l’arrêt du parlement, Calas était reconnu innocent, grâce à une intense campagne d’opinion menée par Voltaire. Le philosophe le plus médiatique de France a fait du cas de Calas « l’affaire Calas », retournant le procès en contre-procès du fanatisme religieux. Voltaire a ainsi fait avancer concrètement la cause des protestants français persécutés. Mais pas seulement. Il a donné à cette lutte une dimension universelle, en particulier dans son Traité de la Tolérance. Avant de laisser la parole à Voltaire, nous présentons une chronologie des principaux événements concernant l’affaire Calas. Ensuite, Voltaire entre en scène. A travers une sélection de citations accompagnées d’illustrations, le visiteur est invité à revisiter l’histoire de France et à découvrir le combat toujours neuf contre l’intolérance.

Print Friendly, PDF & Email

Comments

  1. Primault Mathilde : septembre 13, 2019 at 9:28

    « L’affaire Callas » est avant tout une affaire familiale dans ma famille. Ma grand-mère maternelle , Madeleine Cabibel, était une descendante de la veuve Callas. C’est d’ailleurs grâce à sa détermination que Voltaire a réhabilité son époux injustement accusé et mort sous la torture.

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.