Florilège n°1 des réponses au questionnaire

Souhaiteriez-vous que ce format de culte et d’étude biblique en ligne perdure après la fin du confinement ?

« Oui, mais avec quelques modifications de format »

« Oui, tel quel ! »

« Pas de pasteur chez nous et besoin d’un pasteur qui ” me parle” »

« Pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer ou qui sont loin de nous, pour faire vivre une communauté hors des murs et plus grande »

« Je préfère assister au culte en “vrai”, Je n’aime pas le format mais pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer ce format est précieux… »

« En temps de confinement, ok ; mais si on peut bouger bon le couple chaise/pc le dimanche matin ce n’est pas fantastique »

« L’aspect plus participatif est extrêmement intéressant, peut-être le format interactif et la présence au temple sont conciliables… »

« Si possible garder les deux pour ceux qui ne peuvent se déplacer .Rien ne vaut le rassemblement ; ils priaient ensemble rompait le pain et le partageait »

« Participer physiquement au culte restera la norme, mais le visionnage intégrale à distance – et pas seulement la prédication – seront utiles quand on n’est pas parisien ou pour tous les paroissiens virtuels découverts durant cette crise [Il faudrait rendre cette réponse optionnelle !] »

« Pour moi un vrai culte se fait en présentiel, je n’arrive pas à me sentir en communion derrière mon écran j’ai besoin d’aller au temple »

« Un culte interactif le dimanche en fin de journée (18h ?) pour bien terminer le weekend »

« L’important est le contact du vivant avec le vivant, d’humain à humain, dans une vibration commune. »

« Nécessité de modifier le format pour que le culte dans le temple reste un vrai culte »

« L’intérêt dépend beaucoup de l’animateur/trice »

« Assister au culte en ligne une ou deux fois par mois en alternance avec une présence physique pourrait être une bonne perspective. »

« Explications : J’aime beaucoup ce format, mais je crois qu’il serait intéressant d’avoir les deux : et un culte interactif (pourquoi pas le dimanche soir ?) et un culte en vrai pour ceux qui veulent. »

« Oui d’autant que le format n’a cessé d’évoluer , entre le 1er culte et maintenant. »

« J’habite dans la Drôme. Mais lorsque j’irai à Paris, je viendrai au temple. »

« Grâce à la facilité d’accès au culte en ligne (replay d’abord), j’ai pu accéder aux contenus sur Youtube par curiosité pour les prédications de Samuel puis je suis revenue au culte (en ligne) pour la première fois de ma vie d’adulte ! C’est un premier pas avant un retour en culte présentiel qui exige de courir dans le métro le dimanche. »

« Je ne vis pas en France. Pouvoir accéder à un culte en français sur internet, c’est super. Si j’étais en France, je m’en servirai aussi pour alterner mes venues au temple ou sur internet selon mes possibilités et mon humeur. »

« Rester en lien avec la communauté Roquepine alors que je déménage à Lyon, quelle chance ! »

« Excellente occasion de jeter le pain de la parole à la surface du web Et de la proclamer hors des murs . Comme cela a été dit c’est une formule que l’on peut proposer à des personnes pas trop intéressées, à des cultes traditionnels. »

« Je trouve cette façon de faire le culte génial, mais elle n’est pas pour moi je vois que beaucoup de gens y trouvent beaucoup ce qui n’est pas mon cas. »

« Je félicite toute l’équipe qui était au taquet et à vraiment assurée. »

Print Friendly, PDF & Email

Comments

  1. “””””Participer physiquement au culte restera la norme, mais le visionnage intégrale à distance – et pas seulement la prédication – seront utiles quand on n’est pas parisien ou pour tous les paroissiens virtuels découverts durant cette crise [Il faudrait rendre cette réponse optionnelle !] »”””

    cpoié la citation
    ceci correspond tout à fait à ce que je souhaite !

Répondre à Noëlle Annuler la réponse

You have to agree to the comment policy.