Voyage au Désert, “Tout protestant est pape, une Bible à la main”

Comme il y a deux ans, nous vous proposons d’organiser un voyage pour participer à l’assemblée du Désert les 5 et 6 septembre 2020.

  • Départ samedi 5 septembre de Paris Gare de Lyon pour Nîmes – horaires encore à définir
  • Retour dimanche 6 septembre – horaires encore à définir

 

Si vous êtes intéressé.e.s par ce projet, merci de nous le faire savoir le plus vite possible afin que nous puissions nous occuper au plus vite des réservations.

Merci de nous indiquer vos nom, prénom et coordonnées ainsi que le nombre de voyageurs.

“Tout protestant est pape, une bible à la main” : cette formule satirique de Boileau, au grand siècle, est souvent citée pour caractériser les protestants, et ceux-ci revendiquent volontiers ce geste exprimant la soumission à l’Ecriture autant que la foi insoumise.
En effet, les réformateurs du XVIe siècle, Luther, Calvin et les autres, ont placé l’Ecriture, en position d’autorité suprême, et l’ont ouverte au peuple. Ils l’ont traduite ou fait traduire dans les langues “vulgaires”. Ils ont saisi au bond la nouvelle technologie de l’imprimerie, pour faire passer le message, l’Évangile, avec des tracts, des livres, le Livre. En France, pour les protestants du Désert, la Bible en français était le livre caché car interdit.

Dans d’autres pays, les mouvements du “Réveil” ont refait l’expérience des réformateurs et ont fait de la bible un moteur de mission. D’où au XIXe siècle, les réseaux des sociétés bibliques, en Angleterre, à Genève, en France, avec ces colporteurs de bibles, évangélistes par monts et par vaux. Et maintenant ? A l’époque des médias de masse, dans nos sociétés à la fois sécularisées et communautarisées, comment lire la Bible ? La question concerne tout spécialement les protestants.

Le culte à 10h30 sera présidé par Dominique Hernandez, pasteure de l’Eglise protestante unie de France, paroisse de Paris-Bastille (Foyer de l’âme).

L’après-midi, on entendra les allocutions historiques de Max Engammare, historien de la Réforme, et de Michèle Moulin, conservateur général honoraire des bibliothèques.

Le message final sera donné par Pierre Lacoste, pasteur de l’Eglise libre de Bordeaux Pessac.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.