Echos du Conseil Presbytéral du 4 janvier

Dans sa réunion du 4 février dernier le Conseil presbytéral a tout d’abord entendu une méditation du pasteur Samuel Amédro à partir de l’épisode de l’ânon détaché et emmené par les disciples à la demande de Jésus qui va le monter pour entrer à Jérusalem parce que « le Seigneur en a besoin » (Luc 19,28-38). Le thème de la réponse à un appel dans la Bible, a souligné le pasteur, montre toujours que des personnes acceptent de recevoir le sens de leur vie du dehors en acceptant que Dieu intervienne dans notre vie et nous convoque. Commentant ce passage par rapport à sa propre situation et à notre communauté du St Esprit, il a aussi rappelé la nécessité des institutions pour que l’Église ne se referme pas sur elle-même. L’institution c’est ce qui permet d’échapper à la survalorisation du « nous » au détriment des autres. S’il n’existe pas de régime hiérarchique dans notre EPUdF, son organisation presbytéro-synodale permet cependant de faire jouer la solidarité entre les églises locales, les institutions régionales et les instances nationales.

Les conseillers ont ensuite validé le programme d’activités de l’association Esprit-Culture avec trois sortes d’évènements différents : d’abord deux concerts au bénéfice du relevage de l’orgue, le 5 mars Eloge du don, et le 25 avril prochain avec Frédéric Lamantia interprétant des chansons d’Edith Piaf à l’orgue, ensuite en mars un cycle de trois rencontres exceptionnelles avec des personnalités qui témoigneront de leur foi dans les différents aspects de leur vie (François Clavairoly, Pierre de Bousquet de Florian et Gilles Cantagrel), et enfin le lancement d’un concours international primé de composition de cantiques pour le culte dominical sur des textes bibliques versifiés, la composition devant être récompensée au plus tard au 1er semestre 2021 par deux prix du jury (composé de 9 personnes, musiciens et paroissiens), et un prix du public.

Un point a été fait sur l’avancement du projet diaconal de l’association Dièse, qui après plusieurs entretiens avec des représentants d’autres associations d’entraide, a décidé de se concentrer sur trois axes évoqués lors de l’assemblée d’automne : le soin de la relation fraternelle au sein de notre église locale, le soin des sans-abris du quartier, le soin des migrants venus d’ailleurs. Pour le moment le second axe est privilégié avec la construction d’un projet de domiciliation administrative et de bagagerie pour des personnes sans-abris.

Le projet d’église verte a été évoqué ; il s’organise autour de quelques pistes (gestion de déchets, achats, consommation énergétique…) qui feront l’objet d’une présentation à l’assemblée générale.

Les membres du conseil ont évidemment consacré une grande partie de la réunion à la vie de notre église. Ils ont décidé d’accepter la proposition d’augmentation de la cible régionale de 2%, ce qui porte celle-ci à 85.600 €. Ils ont surtout parlé du renouvellement du conseil presbytéral en mars prochain, du départ de Samuel Amédro début janvier 2021 et de l’appel d’un nouveau pasteur. La discrétion nécessaire au discernement des personnes qui pourraient être contactées et qui pourraient ensuite répondre à l’appel, ne permet pas de donner de détails sur les démarches en cours. Mais l’harmonie et la confiance en Celui au nom duquel s’exercent ces différents services règnent au sein du Conseil, et ses membres sont à la disposition de notre communauté d’église.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *